Un week-end à Wroclaw

Un week-end à Wroclaw

En ce mois de décembre, on prendrait bien la poudre d’escampette. Si vous fuyez les villes ultra-touristiques où tout le monde se presse à cette période de l’année, Wroclaw est celle qu’il vous faut. Apaisante et inspirante, elle est aussi parfaitement adaptée aux petits budgets. Avec son architecture colorée, ses nombreux ponts poétiques et sa culture bohème, la petite polonaise est irrésistible!

Samedi matin, pour bien commencer la journée, rien de tel qu’un petit déjeuner chez Central Caffe ! Bourdonnant et bien décoré, le petit salon de thé ne désemplit pas. On se fraie donc une petite place, et on commande au bar des pancakes salés ou sucrés, des infusions avec de vraies plantes, ou encore un succulent croissant au saumon avec un oeuf sur le plat!

bar2

Le lieu a été l’un de mes premiers coups de coeur dans cette ville, et après m’être régalée, je me suis empressée de noter ce que j’avais dévoré pour mieux le reproduire une fois rentrée à la maison. Voici donc ma recette du petit-déjeuner polonais idéal:

Infusion au gingembre:
– Eplucher le gingembre et découper une tranche de 1cm dans sa longueur.
– Laver la tige de menthe et ses feuilles.
– Mettre dans une tasse la tranche de gingembre, la tige de menthe et quelques gouttes de citron pressé.
– Laisser infuser.
– Non seulement c’est très bon, mais si en plus, on utilise une tasse transparente, c’est super joli!

Croissant au saumon:
– Fendre un croissant au beurre dans le sens de la longueur.
– Glisser à l’intérieur une tranche de saumon fumé, surmontée d’un oeuf sur le plat
– Préparer une sauce en mélangeant de la crème fraîche épaisse, un filet d’huile d’olive, du sel, du poivre et de l’aneth.
– Napper le croissant avec la sauce à l’aneth.
– A côté, dresser une salade en mélangeant des tomates cerises, de la roquette ou de la mâche, du velours de vinaigre balsamique et du sésame grillé.
central-cafe ohreally

Il y a de nombreux marchés éphémères à cette période de l’année. Après avoir avalé mon petit déjeuné, la boutique accolée au salon de thé accueillait ce week-end là une vente de vêtements de seconde main. Tout était très tentant, et finalement, je suis repartie avec un superbe blouson bleu nuit pour homme de la marque polonaise Koty Vintage Store, en ne déboursant que 50 Złoty, soit l’équivalent de 11 euros ! Soyez bien attentifs aux affiches collées dans les rues et aux flyers que vous trouverez dans les bars, qui annoncent ce genre d’événement.

vintage1

Pour dénicher d’autres bijoux, vêtements et accessoires originaux, on va faire un tour dans le concept store Fu-Ku, situé tout en haut d’un grand centre commercial nommé Galeria Handlowa. Certes, il faut faire un bon bout de chemin pour s’y rendre.  Mais on y trouve les créations des designers polonais les plus en vogue, et cela vaut tout de même bien le coup de rapporter un souvenir unique!

fuku ohreally

Tant qu’à faire, une fois arrivé dans ce grand complexe commercial, autant dîner là, histoire de reprendre des forces avant de revenir dans le centre et affronter le froid. Dinette est une petite cantine très mignonne avec des plats tout frais, qui varient chaque semaine selon l’humeur du chef, et préparés dans l’arrière cuisine. On peut s’asseoir à la grande table ronde à côté de son voisin pour déguster de savoureuses salades et des plats healthy pleins d’imagination, pour trois fois rien!

dinette2 dinette1

On retourne ensuite se promener dans le centre-ville, histoire de profiter de la beauté de l’architecture. Au détour d’une balade, je suis tombée sur ce marché de créateurs, où j’ai découvert plein de petites merveilles, comme ces cocktails jars en forme de pot de lait, ces jolis carnets et albums photos, ou ces étagères en bois hexagonales aux couleurs pastel.
marchecreateurs ohreally

Pour changer de la bière et de la vodka, on va prendre un apéro chic au SPEAKEASY księgarnio – kawiarnia kryminalna. Les voûtes et la déco esprit prohibiton nous plongent dans les années 20. Si l’aspect clandestin n’est pas vraiment flagrant, les cocktails sont un délice! Le petit plus: l’immense bibliothèque située le long du couloir, où l’on trouve également des ouvrages en anglais.

speakeasy ohreally

Changement de décor et d’ambiance en franchissant la porte de chez Bułka z masłem. Attablés au milieu d’une vaste salle, des groupes d’amis dont l’âge gravite autour de 25-35 ans discutent un verre à la main, tandis que d’un côté de la salle des djs passent de la musique électronique assez pointue, et de l’autre, on fait la queue pour des snacks. On commande un mélange entre la pizza et la tarte flambée: du poulet, du chèvre, des tomates cerises et de la salade étalés sur du pain au levain super fin. On se régale tout en profitant de l’atmosphère bien chill entretenue par les lustres en papier blanc, et on se promet de revenir aux beaux jours pour profiter du joli patio plein de végétation qui a l’air canon !

restau1 restau2 ohreally

Après ce grinotage gourmand on a encore une petite faim. Ça tombe bien: on en profite pour goûter les tapas de Marynka Piwo i Aperitivo, gratuits pendant les happy hours (entre 18h30 et 21h). Assis sous les voûtes en brique, on déguste un hoummous maison, des olives ou de la charcuterie tout en testant l’une des nombreuses bières locales et polonaises de micro-brasseries et artisanales servies à la pression.

bar4 bar5

Une autre alternative: le bouillonnant Szynkarnia, situé dans un passage aux nombreux lieux de perdition et où tout le monde fait la fête le week-end jusqu’à tard dans la nuit. Dans ce bar à tapas, le pain comme les cookies sont cuisinés et préparés sur place. Szynkarnia fait aussi appel à de petits fromagers et de petits producteurs traditionnels de viande polonais. Au comptoir, on commande une assiette mixte qu’on compose soi-même en choississant parmi les jambons cuits, bouillis, séchés, vieillis, en saumure, ou fumés et les fromages aux nombreuses épices.
bar1

Pour prolonger la fête, on se rend chez Nietota, un club chaleureux et plutôt classe avec parquet au sol et peintures aux murs, où le verre ne coûte pourtant pas grand-chose, et où l’on danse sur de la musique jazz live ou passée par des djs jusqu’à tard dans la nuit.

Dimanche, place au cocooning! On s’offre un déjeuner traditionnel polonais dans un beau restaurant bien typique. Chez Karczma Piastów, on s’installe à l’une des massives tables en bois recouvertes de nappes fleuries à l’esprit slave avant de commander des pierogi, ces fameux raviolis farcis de pommes de terre, de fromage blanc, de viande, de chou ou de champignons. Certes, il faudra prendre son mal en patience avant l’arrivée de son plat, mais promis: pas de place à la déception!

nappe-wroclaw pirogi

L’après-midi, on vient se réchauffer chez Czaisz? Czajownia Wrocław. Sur une coussin moelleux dans une salle à l’esprit oriental, on choisit son thé parmi une liste d’une centaine (!) de variétés. Testés et approuvés: le Matcha iri Sencha, un mélange comme son nom l’indique de matcha et sencha japonais, ainsi que le Man-Cha, un thé glacé matcha japonais mélangé à du jus et des morceaux de mangue. Si l’on est convaincu, on peut se procurer les délicieuses feuilles de thé dans la boutique à l’entrée.

czajownia ohreally czajownia2

Le week-end touche à sa fin, et, alors que la nuit tombe, les façades des beaux immeubles de la place du marché (Rynek) s’illuminent, tout autour de l’immense sapin de Noël, digne d’un conte de fées. On est totalement sous le charme!

sapinwroclaw

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *