Virée gastronomique dans les Pouilles

Virée gastronomique dans les Pouilles

A force d’entendre dire que la meilleure cuisine du monde est italienne, j’ai décidé d’aller vérifier par moi-même ce qui pouvait bien détrôner dans la tête des aficionados de la cucina italiana foie gras à la compotée d’oignons, fondue savoyarde, bœuf bourguignon, confit de canard aux pommes de terre sarladaises, camembert au lait cru ou encore galettes-saucisses. Histoire de faire les choses bien, c’est dans les Pouilles que j’ai décidé d’aller goûter la cuisine de la Botte. Désormais, quand on évoque en ma présence les produits du terroir italien, je hoche la tête de cet air entendu qu’on repère chez les initiés. Voici une idée des saveurs nouvelles, produits typiques et accords parfaits dont les habitants des Pouilles ont le secret, le tout dans un décor paradisiaque à seulement 2h30 de vol de Paris.

al buco preferito tranquilage oh really

Une pizza traditionnelle avec vue sur la calanque de Cala Porto (Polignano a mare)

Trouver un bon restaurant qui n’est pas un piège à touristes dans la belle Polignano a mare relève du défi ultime. C’est à deux pas de la célèbre calanque qu’on a pourtant déniché Al Buco Preferito Tranquilage, un petit resto sans prétention à la devanture fleurie avec baie vitrée et vue sur les falaises, la mer Adriatique et les jardins. On y dévore une pizza savoureuse, blanche (crème fraîche) ou rouge (tomates fraîches). A accompagner de craft beer locales, pour changer de la trop récurrente Peroni.

Pouilles oh really lambic

Des bières artisanales des Pouilles (Lecce)

A propos de craft beer, c’est à Lecce, au hasard d’une promenade, qu’on est tombés sur Lambic, un chouette bar à bières artisanales. Après avoir demandé conseil au proprio, on a dégusté une sélection de bouteilles de la région des Pouilles, avant de discuter musique, un autre de ses points forts. On se sent bien dans ce petit bar où l’on a envie de retrouver les copains pour se lancer dans une partie d’un des jeux de société à disposition. En cas de grosse chaleur, on passe le pas de la porte pour discuter assis sur le banc devant l’établissement, à l’italienne.

Pouilles oh really doppelzero

Porchetta et charcuterie italienne dans une osteria de la vieille ville (Lecce)

Au cœur des ruelles étroites et lumineuses du vieux Lecce, on a jeté notre dévolu sur l’osteria 00 Doppiozero, avec sa terrasse qui donne sur la place, sa grande table d’hôtes en bois et ses produits du terroir qui se disputent la place sur les étals. Fromages typiques des Pouilles, charcuteries fines, vins de toute la Botte, et corbeilles de pains et croustilles variés… On a adoré ! C’est d’ailleurs ici qu’on a goûté pour la première fois les taralli, ces gâteaux apéritif croquants en forme d’anneaux inscrits sur la liste officielle des « produits agroalimentaires traditionnels italiens ». On y est retournés le lendemain pour goûter une porchetta absolument merveilleuse, où le jambon braisé venait se marier à la perfection avec le fondant de la pâte feuilletée et la sauce crémeuse aux champignons. Un délice, je vous dis.

Pouilles oh really le zie

Des orecchiette dans une trattoria familiale (Lecce)

Je ne me souviens plus exactement de la façon dont le nom de ce restaurant est parvenu à nos oreilles. Toujours est-il que Le Zie est un secret d’initié. En passant devant la porte verte, on distingue à peine que l’établissement est un restaurant. Pour entrer, il faut s’annoncer en sonnant à la porte, et mieux vaut avoir réservé. A l’intérieur, on se croirait chez l’habitant. Tandis que des dames aux allure de nonna et ne parlant pas un mot d’anglais viennent prendre notre commande, on observe les anciens portraits en noir et blanc accrochés au mur. La carte est plutôt sommaire, avec des plats bien traditionnels des Pouilles, dont les fameuses orecchiette ! C’est sur celles-ci que se porte mon choix. Servies en toute simplicité avec une sauce tomate et basilic dans une vaisselle blanche, elles sont parfaites: fermes et fondantes à la fois. En repartant, on salue nos hôtes avant de refermer la porte discrètement, avec le sentiment d’avoir vécu un moment rare et précieux.

Pouilles oh really frullalo

Un bar à jus de cactus (Lecce)

Dans les rues blanches de Lecce, le soleil a tendance à se refléter fort et on a chaud, très chaud. On trouve donc un refuge idéal chez Frullalo Juice Bar. Avec sa déco aux couleurs tropicales et ses fruits exotiques débordants des cagettes de bois empilées, on a l’impression de se trouver à Cuba. Après avoir demandé un jus de cactus, on se retrouve avec un cocktail bien chargé à la tequila, servi par un baba cool pas très loquace. Aux anges, on sirote notre verre à l’ombre, sur le banc devant l’établissement.

Pouilles oh really gimma159

De merveilleuses paccheri al pistacchio e pancetta dans un ristorante traditionnel (Bari)

La ville de Bari n’est pas forcément la plus belle escale des Pouilles, mais je suis restée marquée par une rencontre. Si chez Gimma 159, ristorante traditionnel de cette ville portuaire, la carte est en italien, on a pu compter sur l’adorable propriétaire pour venir nous détailler chaque plat et nous donner à chaque moment du dîner de précieux conseils de dégustation. Je vous encourage fortement à commander les paccheri al pistacchio e pancetta (pâtes à la pistache et à la pancetta), l’un de mes meilleurs souvenirs gustatifs!

Pouilles oh really speakeasy bari

D’audacieux cocktails dans un speakeasy (Bari)

Le hasard (ou serait-ce mon amour pour la mixologie?) fait bien les choses et on se retrouve à Bari pour la cocktail week. Derrière le comptoir de Speakeasy, Tatone et ses acolytes masterisent Negroni et punchs twistés. Pour davantage de surprise, jetez le dé : le jeu de l’oie détourné vous désignera le cocktail signature qu’il vous faut. A siroter dans le petit cabinet dandy cool à la déco vintage attenant.

Pouilles
Italy by Doublenaut

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *