Strasbourg: 10 idées pour passer un week-end de rêve

Strasbourg: 10 idées pour passer un week-end de rêve

 

Si mon moment préféré de l’année pour visiter Strasbourg reste le mois de décembre, lorsque la ville est illuminée par des milliers de guirlandes, j’adore y faire un tour au printemps où à l’automne, quand les couleurs sont les plus belles. En longeant les canaux et les somptueux pavillons à colombages, on est rapidement dépaysé. Après avoir exploré la ville et avoir poussé de nombreuses portes, je vous donne ici quelques bonnes idées à piocher pour votre prochain week-end Strasbourg. 

Faire le plein de jolis carnets fleuris à la papeterie Monogram

Dès que j’ai mis les pieds dans cette adorable boutique familiale j’ai su que l’issue serait fatale et que je ne pourrai pas repartir de là sans un souvenir coloré. Après avoir considéré les suspensions en origami, les guirlandes en papier découpés et les post-it en forme de feuilles de ginko biloba, j’ai fini par repartir avec une liasse de délicats coupons japonais et autres feuilles à motifs ou texturées sous le bras.

: Monogram, 15 rue Juifs, Strasbourg.

Papeterie4 Papeterie3 Papeterie1

Boire un thé accompagné d’une pâtisserie maison chez What the Cake

Après avoir parcouru la ville en long en large et en travers, je me suis accordée une petite pause dans le salon de thé cosy de What the Cake. La boutique exigüe en duplex arbore une déco vintage aux couleurs douces, empreinte d’une belle poésie. Je valide le carrot cake, à déguster avec lenteur en regardant la pluie tomber dehors.

: What The Cake, 51 rue du Fossé-des-Tanneurs, Strasbourg.

What-the-cake-4What-the-cake1What-the-cake-3What-the-cake-2

Prendre un verre à What The Fox

Rien de tel qu’une petite mousse au bar What The Fox entre amis, accompagnée éventuellement d’une petite tarte flambée, assis à une des longues tables en bois. L’ambiance est jeune et sympa, le bar souvent blindé de monde, tout ça sous le regard bienveillant du grand renard en bois qui observe la foule.

: What The Fox, 13-15 rue de la Douane, Strasbourg.

Strasbourg-la-corde-a-linge1

Goûter le bibeleskaes et le bretzel, spécialités de Strasbourg, au Troquet des Kneckes

Au super accueillant Troquet des Kneckes, on a grignoté un bretzel au bar avec une pinte de Fischer ambrée de Noël avant d’aller s’installer sur une table d’arcade jouer à Pacman en attendant de déguster un bibeleskaes, sorte de fromage blanc à l’alsacienne qui se déguste avec des pommes de terre, de l’ail, de l’oignon, de l’échalotte et de la ciboulette et parfois accompagné de jambon. Après avoir testé la plupart des jeux vidéos, lancez-vous dans une partie de mini-babyfoot.

: Le troquet des Kneckes, 112 Grand’Rue, Strasbourg.

schnekes3Schnekes2Schnekes1

Déguster un hamburger au munster et des spätzle à La corde a linge

Nichée tout près du canal, La corde à linge est un restaurant délicieux, aux prix pas trop excessifs, installé dans une ancienne blanchisserie. En témoigne la déco aux murs, où sont accrochés de jolies petites tenues de laine blanche. Ici, on réinvente la cuisine traditionnelle, en revisitant les fameux spätzle (pâtes traditionnelles alsaciennes) à toutes les sauces! Les serveurs sont sympa, la carte hyper variée à tomber par terre.

: La corde à linge, 2 place Benjamin Zix, Strasbourg.

lacordealinge2lacordealinge1 strasbourg

Assister à un concert de rock et danser l’électroswing au Molodoï, la salle la plus cool de Strasbourg

Je n’aurais jamais cru prendre autant mon pied au concert de groupes dont je ne savais absolument rien avant d’entrer dans la salle. Si je connaissais la réputation de la Laiterie et sa programmation pointue et éclectique, je n’avais aucune idée de ce qui se passait au Molodoï, situé juste à côté. Ce samedi soir, l’ambiance y était super cool, les consos vraiment pas chères et le public dansait frénétiquement. Quant à la prog: rien à dire, l’équilibre était parfait, et l’excitation montait d’un cran à chaque set, entre rock déjanté, math-rock psyché et sons déglingués. Mention spéciale à Epic Schmetterling et 100% Chevalier, deux groupes locaux qui valent carrément le détour!! On a tellement pris notre pied qu’on y est retourné le lendemain pour danser l’électroswing avec un concert de Swingrowers et des DJ sets jusqu’à tard dans la nuit.

: Le Molodoï, 19 rue du Ban de la Roche, Strasbourg.

Epic-Schmetterling-Molodoi

Se rassembler pour un Sunday Roast chez Calmos

Installé au cœur du quartier de la Petite-France, ce restaurant est le dernier né de la famille Diabolo Poivre, après La Corde à Linge, La Hache, l’East Canteen, le Square Delicatessen et Tzatzi. Au menu: une cuisine française traditionnelle, à l’instar de l’épaule d’agneau, du petit salé, des profiteroles ou de la crème brûlée. Le dimanche, rendez-vous pour le Sunday Roast: une grosse cocotte dans laquelle aura rôti selon l’humeur du chef paleron de veau braisé au gingembre, navarin d’agneau aux épices et fruits secs, poitrine de cochon laqué ou encore joue de bœuf!

Où: Calmos, 69 Grand’Rue, Strasbourg.

strasbourg calmos week-end

Faire une pause brunch au café BLOOM

Murs blancs, mobilier en bois, sol en terrazzo et inscriptions fleuries au mur: le café BOOM est un petit rayon de lumière au milieu de la place des Meuniers! Dans les assiettes: des bols en majorité végétariens (mais pas seulement) au dressage coloré et délicat. De mon côté, j’ai craqué pour un délicieux (bien qu’un peu trop petit à mon goût) ceviche de saumon aux kumquats.

Où: Café BLOOM, 2 place des Meuniers, Strasbourg.

strasbourg

strasbourg

Prendre l’apéro à la Mandragore

Derrière ce nom intrigant se cache un bar à la déco étonnante. Véritable cabinet de curiosités, on y trouve pêle-mêle aux murs papillons exotiques, animaux empaillés, peaux de reptiles, squelettes en tous genres, vieux posters de sciences naturelle et objets hétéroclites. Une ambiance mystérieuse qui donne l’impression de plonger quelques siècles en arrière, le temps d’une bière bien fraîche. N’oubliez pas de demander au bar de quoi grignoter, le patron, hyper cool, a toujours un saucisson de campagne ou quelques carambars sous la main.

: La Mandragore, 1 rue de la Grange, Strasbourg.

la mandragore, strasbourg

Profiter d’un concert et d’une bière fraîche chez Les savons d’Hélène

Ce café-culture propose, en plus de ses concerts de jazz, des scènes ouvertes aux musiciens et interprètes tous les mardis et dimanche soirs. A l’arrivée des beaux jours, rendez-vous en terrasse sous les arbres et les guirlandes lumineuses.

: Les savons d’Hélène, 6 rue Sainte-Hélène, Strasbourg.

strasbourg

 

2 comments

    • ohreally says:

      Oui, j’ai vraiment eu un gros coup de coeur pour Strasbourg! J’ai hâte d’y retourner très bientôt, on m’a parlé d’encore quelques nouvelles adresses que j’aimerais beaucoup tester! :)

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *