Le Bonheur de Chine: l’authentique cuisine chinoise traditionnelle

Le Bonheur de Chine: l’authentique cuisine chinoise traditionnelle

Si je vous dis « restaurant chinois », vous pensez certainement au petit traiteur du coin de la rue. Il est temps de mettre fin à ce cliché! Le bien nommé Bonheur de Chine devrait vous y aider. Ce restaurant gastronomique, installé depuis près de 30 ans à Rueil-Malmaison, aux portes de Paris, est une petite pépite qui rend hommage à la cuisine de l’Empire du milieu.

A la carte du Bonheur de Chine, on retrouve les spécialités traditionnelles des régions de Pékin et de Shanghai, comme de celles de Canton et du Sichuan. Cet héritage culinaire, ce sont Mr et Mme Chen qui ont choisi de le partager avec nous, tel un secret de famille bien gardé. Car le Chef Yongwei Chen n’est autre que le frère cadet de Fung-Ching Chen, à la tête jusqu’à sa mort en 2003 du premier restaurant chinois étoilé de Paris.

Dans son restaurant de Rueil-Malmaison, le couple n’a rien laissé au hasard. Porcelaine de Limoges, couverts en argent et verres en cristal recouvrent chaque table, dans une salle décorée de bois précieux sculptés venus tout droit de Chine. Les assiettes de homard et de langouste du vivier ne cessent de recouvrir les tables alentour. De mon côté, je suis venue goûter le canard laqué pékinois en 3 services, plat star du menu de l’été traditionnellement préparé à la cour impériale de la Cité interdite.

oh really le bonheur de chine

Le canard laqué selon la tradition culinaire pékinoise, la spécialité du Bonheur de Chine

Après avoir été rôti pendant plusieurs heures, le canard à la peau laquée, brillante et épaisse est découpé devant nos yeux par Mme Chen en fines lamelles, légèrement débarrassées de leur graisse. On les déguste dans une crêpe de riz, accompagnées d’un lit d’oignons verts ciselés et d’une cuillerée de sauce caramélisée à base de farine de blé fermentée. C’est cette première étape que j’ai préféré: la peau croustillante et moelleuse à la fois, les saveurs sucrées et salées qui se complètent et le parfum de l’oignon vert qui vient sublimer le tout: un vrai régal! Un conseil: plier la peau en deux afin que la galette soit plus facile à rouler. La chair est ensuite sautée au gingembre et à la ciboulette et servie avec des nouilles sautées, suivie du bouillon dans lequel a cuit la carcasse du canard. Au-delà du plaisir que j’ai pris à savourer cette recette, j’ai particulièrement apprécié cette façon intelligente de consommer de la viande, qui permet de consommer le canard dans son intégralité, sans gâchis.

Si vous souhaitez profiter de ce menu de saison, vous avez jusqu’à la fin du mois de septembre. Le petit plus: la terrasse, parfaite pour profiter d’un déjeuner ensoleillé. Une adresse que je recommande vivement aux curieux qui souhaitent découvrir la véritable gastronomie traditionnelle chinoise en économisant un billet d’avion. Dépaysement garanti!

Le Bonheur de Chine oh really

Infos pratiques: 

Le Bonheur de Chine
2 Allée Aristide Maillol
92500 Rueil-Malmaison
Fermé du 12 au 26 août 2019.
Fermé le lundi.
Canard laqué pékinois: 75 € pour 2 personnes et actuellement dans le menu d’été, à 45€ par tête (cocktail Le Bonheur de Chine + salade d’été + demi canard pékinois en 3 services + fruits exotiques et son sorbet + café)

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *